Stéphane Le Foll: «Nous sommes dans un moment d'extrême tension»

le
0
Le ministre de l'Agriculture reste inflexible face aux exigences des céréaliers d'Ile-de-France qui menacent de bloquer, ce jeudi matin, les principaux axes routiers vers Paris, notamment à l'ouest de la capitale.

LE FIGARO.- Les agriculteurs franciliens appellent au blocus de Paris, craignez-vous de fortes perturbations?

Stéphane LE FOLL.- Je ne crois pas que ce soit la bonne méthode de manifester comme cela ni de lancer des ultimatums. Nous sommes toujours ouverts au dialogue. La preuve: il y a trois semaines nous avons rencontré le président de la chambre d'agriculture d'Ile-de-France ouest, qui nous avait fait part de son inquiétude concernant la majoration de la taxe sur le foncier non bâti en zones périurbaines. Nous l'avons écouté: l'amendement présenté par le gouvernement au projet de loi de finances 2014 a été adopté et l'agriculture sera exonérée de cette hausse.

Ils vous accusent d'«incompéten...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant