Steinhoff: perd 5% après ses comptes préliminaires.

le
0

(CercleFinance.com) - L'action Steinhoff International pliait de 5,3% ce midi à la Bourse de Francfort, à 5,5 euros, après que le géant de la distribution spécialisée a publié une version préliminaire de ses comptes de l'exercice clos le 30 juin dernier. La direction de ce concurrent d'Ikea redoute notamment l'effet négatif de la baisse de la livre sterling dans le sillage du vote du Brexit.

Sur la période de douze mois qui s'est terminée le 30 juin, le groupe dont Conforama est l'une des enseignes a fait état d'un CA de 13 milliards d'euros, en hausse publiée de 33%. Rappelons que le groupe, qui croît notamment par acquisition, a certes manqué Darty, mais a acquis le groupe Pepkor, consolidé sur une partie de l'exercice.

Le principal segment, les articles pour la maison, affiche une croissance de 10% à 8,4 milliards, précédé par la division General Merchandise (mode, chaussures et accessoires ; x 3,9 à 3,5 milliards).

Rappelons que le groupe réalise 68% de son activité en Europe et en “Australasie”, ainsi que 32% en Afrique.

Le résultat opérationnel ajusté a pratiquement suivi le mouvement des ventes en gagnant 32% à 1,5 milliard d'euros, soit une marge quasi stable de 11,3%.

Rappelons que Steinhoff devrait sous peu boucler deux acquisitions, celle de Poundland (distribution à bas prix) au Royaume-Uni, et celle nettement plus importante de Mattress Firm (literie) aux Etats-Unis.

A fin juin, la dette nette du groupe atteignait 2,8 milliards d'euros, soit 900 millions de plus qu'un an plus tôt. Le 'gearing' (ratio de dette nette sur les fonds propres) demeure 'à un niveau acceptable', selon la direction.

En guise de prévision, Steinhoff International s'attend à ce que l'orientation des ventes se poursuive à un rythme similaire en France, en Suisse ou en Autriche. Les gains de parts de marché devraient continuer en Allemagne, dans la péninsule ibérique et en Europe centrale. Mais aussi au Royaume-Uni.

Le groupe s'attend aussi à des changes toujours volatiles. Steinhoff ajoute enfin que le référendum britannique du 23 juin sur le 'Brexit' a généré des incertitudes fortes. Certes, ses conséquences sur le comportement des consommateurs sont encore incertaines. En revanche, la dévaluation de la livre sterling aura un impact négatif sur les revenus et les résultats qui seront rapatriés ce de pays vers la zone euro, avertit la direction. L'intégration verticale du groupe dans le pays devrait cependant limiter la casse.

Steinhoff publiera, le 7 septembre, la version détaillée de ses comptes annuels.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant