Statut des fonctionnaires : le gouvernement ouvre un débat explosif

le , mis à jour à 06:50
27
Statut des fonctionnaires : le gouvernement ouvre un débat explosif
Statut des fonctionnaires : le gouvernement ouvre un débat explosif

Les choses sérieuses commencent ce jeudi matin. Alors que se profile la mobilisation contre la réforme du Code du travail, le ministre de l'Action et des Comptes publics prend le risque d'ouvrir un autre front. Il entame une série de rendez-vous avec les syndicats de la fonction publique. Et ces face-à-face pourraient faire des étincelles. Car Gérald Darmanin va mettre des sujets sensibles sur la table pour préparer notamment les états généraux de la fonction publique qui doivent, cet automne, ouvrir le débat sur le statut de fonctionnaire.

 

LIRE AUSSI

> Patrons, salariés... ce que la réforme du Code du travail change pour vous

 

« Les dés sont pipés, dénonce Denis Turbet-Delof, délégué général du syndicat fonction publique de Solidaires. Dans un courrier envoyé cet été, le ministre nous dit vouloir lancer ce grand débat national en supprimant des emplois et avec un budget contraint pour aboutir à 60 Mds¤ d'économies de dépenses publiques pendant la mandature. C'est bancal dès le début. » Tour d'horizon des sujets qui fâchent.

 

120 000 postes en moins

 

C'est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, toujours pleinement d'actualité. Gérald Darmanin va même plus loin : selon lui, le seuil des 120 000 pourrait être dépassé, mais les syndicats sont debout sur le frein. « A l'hôpital ou dans les centres des impôts, par exemple, les agents ne sont plus en mesure d'assurer leurs missions, déplore Denis Turbet-Delof. Il faut au contraire renflouer les effectifs. »

 

Privatiser des services publics

 

Première mesure annoncée cette semaine, les contrôles de vitesse seront désormais effectués par des entreprises privées. Cet exemple pourrait faire des petits dans les mois qui viennent. C'est en tout cas l'un des objectifs des états généraux pour le ministère : trouver des missions à externaliser. « Les fonctionnaires territoriaux sont particulièrement visés, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jack0357 il y a 5 mois

    service public ne veut pas dire fait par des fonctionnaires

  • michka21 il y a 5 mois

    ca sent la revolution...

  • M3366730 il y a 5 mois

    IL DEVRAIT REFORMER LES COTISATIONS SALARIALES; EN EFFET, TAUX GLOBAL DE COTISATIONS SALARIALES POUR LES REGIMES SPECIAUX ET FONCTIONNAIRES ENTRE 7,6% (SNCF) ET 11% ALORS QUE DANS LE PRIVE AU MOINS 22%, BEAUCOUP + POUR LES PROFESSIONS LIBERALES (34%).

  • rillouto il y a 5 mois

    c'est fou qd meme, kram, quand est ce que vous comprendrez que des missions de services public ne sont pas la pour s'enrichir, mais permettre un service d'entretien a moindre cout ? ... c'est trop dur pour vous de comprendre cela ? mais j'en rigole vous savez,le jour où tout le monde devra tout se payer car privé, on en reparlera .... et accelerons la chose, passons tout au privé vite, qu'on s'ecroule vite !!!!!!!! les factures du privés, les maires ne peuvent pas les payer !!!!

  • kram123 il y a 5 mois

    on parle de statut pas du coup du service public par rapport au privé...la difference c'est que ds le privé faut faire de la marge contrairement au public qui DOIT just tenir a l'equilibre ses comptes

  • kram123 il y a 5 mois

    oui c'est ds le privé on gagne 50% plus.....les mecs du publics sont incapable de voir un elephant ds un couloir...ils s'autoinventent une vie en faisant fi de la réalité.File moi ta cb....c'est le fon.ct.ionn.aire qui comprends pas qu'on lui dise non alors qu'il le ferait pas lui meme

  • rillouto il y a 5 mois

    chui mort de rire, allons y ,mais si le public passe au privé, il y a interet a ce que les salaires augmentent aussi, car cela on en parle jamais les 3/4 des territoriaux arrivent tout juste a 1500€/mois ... en attendant, je vois mon maire LR qui a rompu avec le privé les missions quotidiennes pour entretenir la ville, il s'arrachait les cheveux qd il voyait les factures du privé ... ca va exploser en france ...

  • kram123 il y a 5 mois

    Égalité privé public ......

  • cobra73 il y a 5 mois

    "très protecteur", pardon :-)

  • cobra73 il y a 5 mois

    Pour réguler les emplois publics, il n'y a pas besoin de supprimer le statut de la fonction publique. Pour les chancres du libéralisme, il faut se souvenir que les USA ont élaboré un statut très élaboré, notamment pour lutter contre la corruption...