Statu quo de la BoJ après la hausse des taux de la Fed

le
0
    * La BoJ laisse sa politique monétaire inchangée 
    * Le gouverneur de la BoJ déclare que les rachats d'actifs 
sont appelés à durer 
    * L'inflation de base stagne - Kuroda 
 
 (Actualisé avec déclarations de Kuroda) 
    par Leika Kihara et Stanley White 
    TOKYO, 16 mars (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a, sans 
surprise, laissé sa politique monétaire inchangée jeudi, gardant 
ainsi un cap ultra-accommodant alors que la Réserve fédérale 
relevé mercredi son taux directeur pour la deuxième fois en 
trois mois et devrait le faire encore à deux reprises cette 
année.   
    Malgré des signes de rebond de l'économie japonaise, les 
économistes n'avaient anticipé aucun changement dans la 
politique de la BoJ, en raison notamment de la montée d'un 
sentiment protectionniste au niveau mondial à la suite de 
l'arrivée au pouvoir de Donald Trump aux Etats-Unis. 
    "Nous ne changeons pas de politique monétaire juste en 
réaction à un seul changement dans les données économiques", a 
déclaré Haruhiko Kuroda, gouverneur de la Banque du Japon, lors 
d'une conférence de presse. 
    Les prix à la consommation de base au Japon ont enregistré 
en janvier leur première hausse en plus d'un an grâce à la 
hausse des coûts de l'énergie et de la consommation. L'indice 
des prix à la consommation de base, qui inclut les prix du 
pétrole mais exclut ceux, volatiles, des produits alimentaires 
frais, a progressé de 0,1% en janvier sur un an.   
    Les économistes voient cette inflation de base atteindre 1% 
en cours d'année mais ce taux ne représenterait que la moitié de 
l'objectif de 2% de la BoJ. 
    "Au Japon, les tendances en matière d'inflation font du 
surplace. L'élan pour que l'inflation accélère à 2% est encore 
là mais il manque de vigueur", a estimé Haruhiko Kuroda. 
    "La BoJ va continuer à mettre en oeuvre une politique 
monétaire ultra-accommodante dans le cadre de sa politique de 
contrôle de la courbe des rendements pour atteindre le plus vite 
possible l'objectif en termes de prix." 
    A l'issue d'une réunion de politique monétaire étalée sur 
deux jours, la BoJ a maintenu un taux d'intérêt de court-terme 
négatif de -0,1% et a laissé inchangée sa promesse de piloter le 
taux de rendement des obligations à dix ans  JP10YT=RR  autour 
de zéro grâce à des rachats d'actifs. 
    L'institut d'émission a également confirmé sa promesse de 
racheter des emprunts d'Etat à échéance longue à un rythme de 
80.000 milliards de yens par an (658 milliards d'euros). 
    La Banque du Japon a réaffirmé que la troisième économie 
mondiale devrait continuer à connaître une reprise modérée. 
    "Si nous devons prendre de nouvelles mesures de soutien, je 
n'exclus pas l'hypothèse d'enfoncer encore davantage les taux en 
territoire négatif. Mais l'économie japonaise connaît une 
croissance modérée (...) Je ne pense pas que nous devions 
réfléchir à ce stade à des taux encore plus négatifs", a déclaré 
le gouverneur de la BoJ. 
    La Bourse de Tokyo a terminé en très légère hausse après la 
décision de la BoJ tandis que le yen enregistrait une 
progression infime par rapport au dollar.     
 
 (Julie Carriat et Benoît Van Overstraeten pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux