Statu quo dans la bataille de l'indice UEFA

le
0
Statu quo dans la bataille de l'indice UEFA
Statu quo dans la bataille de l'indice UEFA

L'élimination du PSG en quarts de finale de Ligue des Champions empêche la France de passer devant le Portugal, qui reste donc cinquième à l'indice UEFA par championnat. Le troisième de Ligue 1 devra donc se taper un tour préliminaire en plus des barrages de C1 au moins jusqu'en 2017-2018...

Un tirage a priori convenable n'aura donc pas suffit au Paris Saint-Germain. Une nouvelle fois éliminés en quarts de finale, les hommes de Laurent Blanc ne pourront pas aider la France à aller plus loin dans la bataille pour la cinquième place au coefficient UEFA, toujours occupée par les Portugais. Mais jeter la pierre sur le PSG n'aurait aucun sens, tant le club de la capitale a de nouveau porté la Ligue 1 sur ses épaules tout au long de la saison. Le PSG a, en tout et pour tout, remporté six matchs, concédé deux nuls et perdu autant de fois. Alors oui, pour espérer occuper les hautes strates du classement par championnat, il faut au moins une équipe capable de se hisser régulièrement dans le dernier carré, mais comment reprocher à Paris d'en être incapable quand ses dauphins sont quasi-systématiquement rayés de l'Europe plusieurs semaines ou mois avant ?

Les supporters de l'OL - qui jadis tenait le rôle de locomotive -, de l'AS Saint-Etienne, des Girondins de Bordeaux, de l'OM et de Monaco le savent, si la France a encore loupé son assaut à la cinquième place, c'est plutôt à cause de leurs protégés. Lyon est passé au travers de sa phase de poules de C1, les Monégasques se sont également vautrés en C3, les Girondins n'ont guère fait mieux (aucun match gagné) tandis que Saint-Etienne et l'OM ont été les moins mauvais élèves gaulois de la D2 européenne mais n'ont pas su faire déjouer les pronostics, à l'inverse de, Braga, qui a atteint les quarts de finale de la compétition, et face à qui les hommes de Michel ont été incapables de prendre le meilleur sur les deux matchs de poule sur le plan comptable. Le genre de détails sur lesquels reposent les 0,333 points d'écart entre Ligue 1 et Liga Nos à l'issue de cette saison européenne.

France, Russie et Portugal, le combat continue


Tout n'est cependant pas noir pour le football français. Les dernières années ont été dures pour le rival lusitanien qui va se voir amputé des points de l'exercice 2011/2012, et donc perdre 1,333 point par rapport à la France. 0,333-1,333, ça fait +1. La Ligue 1 commencera donc 2016/2017 avec un assez net avantage sur la Liga Nos, dont les représentants devront faire une sacrée saison pour garder la main sur le tant convoité cinquième rang. Attention tout de même à ne pas vendre l'ours avant de l'avoir tué, ou plutôt des ours, car la Russie débutera la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant