Statoil revoit à la baisse son objectif de production 2013

le
0
OBJECTIF DE PRODUCTION 2013 REVU À LA BAISSE POUR STATOIL
OBJECTIF DE PRODUCTION 2013 REVU À LA BAISSE POUR STATOIL

OSLO (Reuters) - Statoil a fait état vendredi d'un bénéfice trimestriel ajusté inférieur aux attentes, tout en annonçant un abaissement de son objectif de production 2013 en raison d'une cession d'actif et du niveau bas des prix du gaz aux Etats-Unis.

Le compagnie pétrolière et gazière norvégienne - premier capitalisation boursière des pays scandinaves - a précisé que sa production d'hydrocarbures serait de l'ordre de deux millions de barils équivalent pétrole par jour en 2012.

Statoil a ajouté que 2013 serait marquée par une baisse de cette production alors que jusqu'ici était attendue une stabilité par rapport à 2012.

Le groupe a récemment annoncé la vente de participations minoritaires dans les plusieurs projets de production à Wintersall, filiale du géant chimique allemand BASF, dans le cadre d'une transaction qui lui permettra de récupérer 1,45 milliards de dollars en numéraire (1,12 milliard d'euros).

"S'agissant de 2013, l'opération que nous venons d'annoncer avec Wintersall va diminuer la production", a précisé Statoil.

La société a ajouté que des travaux de maintenance amputeraient sa production du quatrième trimestre de quelque 30.000 barils par jour.

Sur le troisième trimestre, Statoil a dégagé un résultat net ajusté en recul de 7% à 40 milliards de couronnes norvégiennes (5,4 milliards d'euros) alors que les analystes financiers avaient anticipé 42,08 milliards.

D'ici 2020, Statoil prévoit de porter sa production à 2,5 millions de barils, le groupe précisant que sa prévision pour le court terme ne remettaient pas en cause ses perspectives à long terme.

Jadis un acteur purement local, Statoil a connu une internationalisation rapide, le groupe étant aujourd'hui actif dans des dizaines de pays, notamment dans le gaz de schiste aux Etats-Unis, l'offshore profond au Brésil ou encore le gaz naturel liquéfié dans l'Arctique.

Balasz Koranyi, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant