Statistiques du chômage : Pôle emploi ou l'Insee, qui a raison ?

le
2
Pour Pôle emploi, le nombre de chômeurs sans aucune activité a augmenté de 28 200 depuis janvier pour atteindre 3,53 millions de personnes.
Pour Pôle emploi, le nombre de chômeurs sans aucune activité a augmenté de 28 200 depuis janvier pour atteindre 3,53 millions de personnes.

C?est à n?y plus rien comprendre. Lundi, le ministère du Travail annonçait une hausse du chômage de 0,7 %. En avril, Pôle emploi a compté 26 200 personnes supplémentaires sans aucune activité (catégorie A) dans ses registres en France métropolitaine.

Mais trois jours plus tard, l?Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) annonçait, au contraire, que le chômage serait orienté à la baisse. Comment expliquer cette apparente contradiction ? D'abord parce que les deux organismes ne parlaient pas de la même période. Pôle emploi communique tous les mois le chiffre du mois précédent. L?Insee, lui, publie un chiffre trimestriel avec retard. Pour rapprocher leurs chiffres, il faut donc se concentrer sur la dernière période comparable. Ici, il s'agit du premier trimestre 2015.

Mais alors, même de janvier à mars, la divergence persiste. Pour Pôle emploi, le nombre de chômeurs sans aucune activité a augmenté de 28 200 depuis janvier pour atteindre 3,53 millions de personnes. Pour l?Insee au contraire, il a baissé de 0,1 % de 10,1 à 10 % de la population active, soit 2,9 millions de chômeurs fin mars (- 2 902). Qui croire ?

L'Insee, la référence pour les comparaisons internationales

Les deux, car leurs chiffres ne recouvrent pas exactement la même réalité. Comme l'explique l?Insee, il existe en France "deux sources statistiques principales pour le chômage". Celles...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • n.timsit le vendredi 5 juin 2015 à 17:51

    les citoyens de l'ex bloc de l'est s'accaparent tous les postes de travail le chomage va encore s'aggraver dans les prochaines années

  • kersaby le vendredi 5 juin 2015 à 17:46

    L'Insee peut avoir raison. Il est possible que le gouvernement annonce plus de chômeurs que la réalité. Ce sera plus pratique en fin d'année de les réintégrer. Ainsi la courbe du chômage s'inversera et le président pourra dire, voyez j'avais raison