Stations-service : la riposte low-cost face aux grandes surfaces

le
0
Total décidera cette année s'il étend son offre de stations «discount», aujourd'hui en phase de test.

Les automobilistes, qui voient les prix à la pompe s'envoler depuis plus d'un an, ont du mal à le croire. Et pourtant, les distributeurs de carburants gagnent très peu d'argent en France. «Le marché français est le plus concurrentiel en Europe», explique-t-on ainsi chez Esso, filiale française spécialisée dans le raffinage et la distribution du géant américain ExxonMobil. La raison : la grande distribution, qui a fait du carburant un produit d'appel et met les marges de tout le secteur sous pression.

Les grands groupes pétroliers, acteurs traditionnels de la distribution de carburant, ont beaucoup souffert de cette guerre des prix. L'Union française de l'industrie pétrolière (Ufip) estime ainsi que la rentabilité moyenne de la distribution de carburant en France est de l'ordre de 1 centime par litre.

Après avoir longtemps essayé de miser sur le service, Total envisage d'ajouter une corde à son arc, en prenant aussi le virage du «discount». Il est vrai que ses par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant