State Street subit une décollecte de 35 milliards de dollars au deuxième trimestre

le
0

(NEWSManagers.com) -

State Street fait grise mine. Au cours du deuxième trimestre 2016, son pôle de gestion d'actifs a en effet accusé une décollecte nette de 35 milliards de dollars, a annoncé le groupe financier américain à l'occasion de la publication de ses résultats financiers. Dans le détail, les fonds de long terme institutionnels ont subi 33 milliards de dollars de sorties nettes tandis que sa gamme d'ETF a enregistré 3 milliards de dollars de rachats nets. Seuls les fonds monétaires ont réussi à capter 1 milliard de dollars de flux nets entrants.

A l'issue des six premiers mois de l'année, la décollecte nette s'élève à 21 milliards de dollars. Dans le détail, les fonds de long terme institutionnels ont enregistré 37 milliards de dollars de rachats nets. Dans le même temps, les ETF ont engrangé 4 milliards de dollars de souscriptions nettes tandis que les fonds monétaires ont enregistré une collecte nette de 12 milliards de dollars.

Malgré ces contre-performances sur le terrain de la collecte, les actifs sous gestion ont continué leur marche en avant. Les encours ressortent en effet à 2.301 milliards de dollars à fin juin 2016, stable par rapport à fin mars 2016 mais en hausse de 2,5% par rapport à fin décembre 2015. Au cours du trimestre écoulé, State Street a certes été pénalisé par un effet de change négatif de 6 milliards de dollars mais a pu surtout compter sur un effet de marché positif de 46 milliards de dollars. Sur les six premiers mois de l'année, les effets de marché et de change s'élèvent à 77 milliards de dollars, compensant ainsi la décollecte nette de 21 milliards de dollars.

En prenant en compte l'ensemble de ses activités, le groupe State Street a conclu le deuxième trimestre avec un bénéfice net de 585 millions de dollars, en hausse de 50,4% par rapport au deuxième trimestre 2015 (389 millions de dollars). En revanche, ses revenus sont en recul de 1,3% à 2,57 milliards de dollars à fin juin 2016 contre 2,6 milliards de dollars à fin juin 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant