Start-ups: le climat se rafraîchit pour les "licornes"

le
1
Start-ups: le climat se rafraîchit pour les "licornes"
Start-ups: le climat se rafraîchit pour les "licornes"

De l'argent coulant à flots a permis la prolifération ces dernières années des "licornes", les start-ups non cotées évaluées à plus d'un milliard de dollars, mais des signaux d'alerte commencent à apparaître.La licorne du secteur technologique était au départ ainsi surnommée car, comme l'animal légendaire, elle était censée être rare. Ce n'est plus vraiment le cas car les investisseurs de capital-risque ont multiplié les paris, en particulier aux Etats-Unis ou en Chine, espérant découvrir le prochain Google ou Facebook.Derrière des figures de proue comme Uber ou Airbnb, le magazine Forbes a comptabilisé ce mois-ci 173 licornes dans le monde, représentant une valeur cumulée estimée à 585 milliards de dollars.L'année 2015 a été record pour les financements, avec 128 milliards de dollars de liquidités injectées au total dans des start-ups non cotées, mais elle s'est terminée sur un coup de frein brutal: les financements ont plongé de 30% au quatrième trimestre, selon une étude publiée cette semaine par la société de recherche spécialisée CB Insights et le cabinet KPMG.Et d'après une autre étude réalisée par le cabinet de recherche et d'analyse 451 Research, plus de la moitié des banquiers d'investissement dans le secteur technologique prédisent un resserrement des financements de capital-risque en 2016, leur prévision la plus pessimiste depuis la récession des années 2008-2009.-"Les valorisations vont baisser"-Vu ce scénario, les licornes auront probablement davantage de mal à trouver les capitaux frais dont elles sont très gourmandes, prévient David Erikson, ex-banquier de Wall Street aujourd'hui à la Wharton School de l'université de Pennsylvanie.La faiblesse actuelle des marchés d'actions risque de les forcer à retarder leur éventuelle entrée en Bourse, et si elles lèvent les fonds auprès d'investisseurs privés, ce sera à des conditions moins favorables que pour les tours de table ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 11 mois

    La licorne n'a plus la corne, mais la bulle et elle va se développer.