Start-up : vive la gastronomie 2.0 !

le
0
Charlotte Sieradzki et Joy Solal, cofondatrices de Cook Angels.
Charlotte Sieradzki et Joy Solal, cofondatrices de Cook Angels.

10-Vins, la robe et le palais

Leur D-Vine a été la star du dernier Consumer Electronics Show de Las ­Vegas, où elle a remporté deux prix. Cette machine est capable de distribuer en une minute un verre de vin carafé et à bonne température. Sceptique?? Une puce RFID posée sur le flacon permet à la D-Vine de reconnaître le vin et de le servir dans les règles de l'art. De quoi tout de même horrifier les connaisseurs. « Notre concept est assez clivant, concède Thibaut Jarousse, fondateur de 10-Vins avec deux autres ingénieurs, Jérôme Pasquet et Luis Da Silva. Mais c'est une réponse aux nouveaux modes de consommation?: au restaurant, les deux tiers des commandes se font au verre et, à la maison, le vin est un produit technique que beaucoup de gens ne maîtrisent pas. » En décembre, une première série de 500 machines ont été livrées, 500 autres sont en cours de production. Et l'entreprise, associée à une ?nologue, a déjà conquis de grands crus, de Bordeaux ? Château Beychevelle ?, et de Bourgogne ? Nuit-Saint-Georges. Comptez 2 à 16 euros pour un verre de 10 cl. D-Vine, présente au BHV, pourrait s'exporter à l'international avec l'aide de grands noms de la distribution.

10-vins.com/d-vine

Cuistots migrateurs et cuisine sans frontières

Sur la péniche du Petit Bain à Paris, la cuisine accueille des chefs d'un autre monde. Celui des guerres...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant