Starburst Accelerator veut soutenir les start-up de l'aéronautique

le
0
Starburst Accelerator veut soutenir les start-up de l'aéronautique
Starburst Accelerator veut soutenir les start-up de l'aéronautique

Quatre ans après son lancement, Starburst Accelerator, premier incubateur mondial dédié aux start-up de l'aéronautique et du spatial, franchit un cap en lançant le premier fonds de capital-risque dédié aux jeunes pousses du secteur, doté de 200 millions de dollars."Nous lançons un fonds de private equity en Asie afin de soutenir le secteur des start-up de manière verticale et sectorielle", explique à l'AFP François Chopard, le fondateur de Starburst Accelerator, qui s'est associé avec le singapourien Leonie Hill Capital pour cette opération."Nous allons continuer à faire grandir et à travailler avec notre portefeuille d'entreprises pour faire entrer l'aéronautique dans une toute nouvelle ère", ajoute-t-il.Basé à San Francisco, sur la côte Ouest des Etats-Unis, ce fonds vient suppléer le fonds d'amorçage lancé il y a quatre ans par l'entrepreneur français, devenu aujourd'hui un partenaire incontournable de l'industrie aéronautique.Il "va investir un ticket de 3 à 5 millions de dollars chaque année dans une trentaine de start-up" du secteur, selon François Chopard.Créé à Paris il y a quatre ans sur une idée simple, Starburst Accelerator s'est imposé comme un partenaire incontournable du secteur. L'accélérateur travaille avec Airbus, Boeing, la Nasa ou le Cnes, General Electric, Raytheon, Safran, Thales ou BAE Systems, mais aussi des divisions industrielles de compagnies comme Lufthansa ou Air France, ou encore des fonds d'investissement.Son objectif est de "mettre en lien les start-up avec un large réseau d'acteurs de l'industrie et d'entreprises partenaires dans le monde entier pour accélérer le développement des innovations disruptives pour le secteur."Au total, plus de 30 entreprises issues de l'industrie aéronautique et spatiale soutiennent déjà Starburst Accelerator, et depuis sa création, celle-ci a permis à plus de 100 start-up de rejoindre son programme d'incubation.- Drones ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant