Starbucks, Amazon, Google : la colère du fisc britannique

le
0
Les multinationales américaines Starbucks, Google et Amazon ont été soumises lundi au feu roulant des questions des députés britanniques, qui leur reprochent de soustraire à l'impôt la majeure partie des bénéfices qu'ils engrangent au Royaume-Uni.

Quand les députés anglais se fâchent, ils ne mâchent pas leurs mots. «Réponses pathétiques», «inacceptable», «quel est votre job?». Chacun leur tour, des dirigeants de Starbucks, d'Amazon et de Google se sont pris une volée de bois vert, lundi, lors d'une audition de la commission des finances publiques de la Chambres des communes sur l'évasion fiscale. Les élus britanniques se sont saisis du dossier qui fait polémique et ont convoqué ces multinationales à venir leur rendre des comptes. Ils ont été plutôt frustrés du résultat.

Sur 398 millions de livres (497 millions d'euros) de chiffre d'affaires en Grande-Bretagne l'année dernière, Starbucks n'a pas payé un penny d'impôt sur les sociétés au fisc de Sa Majesté...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant