Standard and Poor's décerne les encouragements à François Hollande

le
6
François Hollande peut souffler, il y a moins d'une chance sur trois pour que S&P révise sa note avant deux ans.
François Hollande peut souffler, il y a moins d'une chance sur trois pour que S&P révise sa note avant deux ans.

Le contraste est saisissant. En novembre 2013, Standard and Poor's dégradait la note de la France, pour la seconde fois depuis le début de la crise, à AA contre AA + auparavant. L'agence de notation américaine soulignait que les projets du gouvernement de Jean-Marc Ayrault pour réformer le marché du travail, celui des biens et des services, ainsi que la fiscalité, n'étaient pas suffisants pour augmenter substantiellement le potentiel de croissance du pays. Elle s'alarmait de voir que le haut niveau de chômage affaiblissait le soutien à d'éventuelles réformes structurelles. Et elle prévoyait que la réduction du déficit serait rendue encore plus difficile par l'affaiblissement de la capacité de l'exécutif à augmenter encore les impôts ou à baisser significativement les dépenses. Cinq mois plus tard, le bulletin est beaucoup plus positif. Certes, S&P est loin de remonter la note de la France. Elle ne fait que la confirmer, avec une perspective stable. Mais l'étape que François Hollande a amorcée avec son pacte de responsabilité a visiblement trouvé grâce aux yeux des analystes de l'agence. "Le gouvernement s'est tourné vers des politiques de réduction du coût du travail et de la fiscalité des entreprises pour améliorer la compétitivité du pays", souligne-t-elle d'emblée dans son analyse. Des efforts à concrétiser Autre signe de bonne volonté à mettre au crédit de l'exécutif, l'annonce des 50 milliards de baisse des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le vendredi 25 avr 2014 à 16:52

    ce qui me plait , me ravit c'est que tout ce qu'il a reproché à SARKO , lui revient en pleine poire !!

  • fgino le vendredi 25 avr 2014 à 16:51

    Hollande fait pitié !! il a un prix de consolation !! ah ah ....

  • 445566ZM le vendredi 25 avr 2014 à 14:11

    Un moindre mouvement de contestation de la part des contribuables dociles, et les notations baisseraient. Ce qui provoque l'augmentation des taux. Sans décisions courageuses, la finance imposerait des taux proches de 6 %. Et il faudrait trouver chaque mois 1 à 2 milliards de plus. La panique. Il reste un prélèvement (10% ?) sur les comptes et sur l'immobilier !

  • aiki41 le vendredi 25 avr 2014 à 13:29

    S&P trouve positif d'augmenter les impôts et les taxes des pauvres gens pourvu qu'on laisse tranquille les banques et les profiteurs. Le gouvernement aurait affiché un effort de 100 milliards on serait passés AA à AA+ avec les félicitations des agences de notation

  • Totof91 le vendredi 25 avr 2014 à 13:19

    Merci S&P! Nous reparlerons de votre article fin 2014, quand les chiffres annoncés n'auront "bien entendu" pas été obtenus!

  • lubek le vendredi 25 avr 2014 à 13:13

    Pourquoi perdre don temps à voter quand les agences savent mieux que quiconque ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est bon pour la prospérité de la nation et de son peuple.