Stambouli : Les sifflets ne passent pas

le
0

Benjamin Stambouli avoue dans Le Parisien ce samedi qu’il a eu beaucoup de mal à digérer les sifflets du Parc des Princes pour ses débuts sous les couleurs du PSG. Le Marseillais d’origine reconnaît également que son adaptation a été compliquée mais qu'il s'est battu.

Benjamin Stambouli est toujours marqué par les sifflets du public parisien. Conspué pour sa grande première au Parc des Princes, le 16 août dernier face au GFC Ajaccio, le milieu de terrain du club parisien arrivé l’été dernier en provenance de Tottenham avoue dans Le Parisien ce samedi que cet accueil hostile de ses propres supporters lui a fait beaucoup de mal. « Je marche à l’affectif, donc ça a été difficile à vivre », explique Stambouli, né à Marseille, qui ne cache pas que son adaptation, notamment pour cette raison, s’est avérée des plus compliquées ensuite. « J’ai eu des difficultés, je suis réaliste. D’abord, j’ai dû affronter les sifflets du public contre Ajaccio au Parc des Princes ». Mais l’ancien Montpelliérain s’est accroché, et s’en réjouit aujourd’hui. « J’ai pu avoir une mauvaise image à mon arrivée, mais j’ai essayé de renverser la situation pour montrer que je suis quelqu’un de bien. A partir de là, j’ai pu reprendre confiance et ça m’a fait grandir. »

Stambouli : « Je connais mon rôle »

Critiqué en début de saison pour ses performances, Benjamin Stambouli explique qu’il avait dû comprendre à son arrivée dans la Capitale « comment jouait l’équipe et la manière dont elle défendait et attaquait ». Mais il se souvient d’avoir dû aussi appréhender son rôle. Celui d’un joueur qui n’est pas titulaire dans les grandes affiches, et qui n’a joué que deux rencontres de Ligue des Champions. « Je connais mon rôle pour cette première saison. Je sais qu’on risque de compter sur moi pour des matchs compliqués à l’extérieur, en Ligue 1, afin de préserver certains joueurs pour les grands matchs de Ligue des Champions. » Stambouli n’a pas revu ses ambitions à la baisse, pour autant. « Pour cette année, en tout cas », précise-t-il avec beaucoup de lucidité, mais sans perdre de vue ses principaux objectif : bousculer la hiérarchie le plus tôt possible au PSG, et pourquoi pas retrouver l’équipe de France.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant