Stallergenes-Reprise prochaine de certaines productions à Antony

le
0
    par Noëlle Mennella 
    PARIS, 1er février (Reuters) - Stallergenes Greer  STAGR.PA  
a annoncé lundi la reprise "imminente" de la production d'une 
partie de ses traitements contre les allergies respiratoires, 
suspendue en décembre 2015 à la suite de dysfonctionnements 
provoqués par un changement de système informatique. 
 ID:nL8N13S1JU  
    Cette reprise sur le site d'Antony (Hauts-de-Seine) ne 
concerne que les comprimés d'immunothérapie allergénique 
(spécialités pharmaceutiques), dont le plus connu est l'Oralair. 
    Elle ne porte toujours pas en revanche sur les "APSI" 
(Allergènes préparés pour un seul individu), qui avaient fait 
l'objet d'un rappel auprès des patients, à la demande de 
l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). 
    "Les problèmes informatiques ont été totalement résolus et 
la reprise de la production des spécialités pharmaceutiques est 
imminente. Les livraisons vont reprendre progressivement. C'est 
une question de semaines et non de mois", a déclaré Fereydoun 
Firouz, PDG de Stallergenes Greer, précisant que cette activité 
représentait 12% du chiffre d'affaires en 2014, le solde étant 
réalisé dans les APSI. 
    "Pour les APSI, mes discussions avec l'ANSM relatives à la 
production de ces produits se poursuivent et nous espérons 
qu'elles aboutissent prochainement", a ajouté le PDG.  
     Fereydoun Firouz a confirmé que l'arrêt du site d'Antony, 
qui a privé 70.000 patients de leur traitement, aura un impact 
négatif sur les comptes 2015 et 2016 du groupe et s'est engagé à 
donner plus de précisions lors de la publication de ses comptes 
2015 en mars prochain. 
    L'action Stallergenes avait fortement baissé à l'annonce 
début décembre de l'arrêt du site d'Antony. Elle a cédé 14% 
depuis début janvier, ramenant sa capitalisation boursière à 
quelque 544 millions d'euros. 
 
 (Noëlle Mennella, édité par) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant