Stallergenes-L'arrêt du site d'Antony pèsera encore en 2016

le
0
    * Perte 2015 de E8,8 mlns 
    * Pas de dividende au titre de 2015 
    * Chiffre d'affaires 2015 en baisse de 13% 
    * Le site d'Antony "est complètement opérationnel"-PDG 
 
 (Actualisé avec précisions, point presse) 
    par Noëlle Mennella 
    PARIS, 27 avril (Reuters) - Stallergenes Greer  STAGR.PA  a 
sans surprise pâti en 2015 de la  suspension temporaire de 
production sur son site d'Antony (Hauts-de-Seine), un impact qui 
devrait encore se faire sentir en 2016 malgré le plan de relance 
de l'activité mise en oeuvre par le spécialiste du traitement 
des allergies.  
    Les comptes proforma publiés mercredi révèlent une perte 
proforma de 8,8 millions d'euros, contre un bénéfice de 47,6 
millions d'euros en 2014, sur un chiffre d'affaires proforma de 
272,9 millions d'euros, en repli de 13%.  
    Dans ce contexte, Stallergenes propose de ne pas verser de 
dividende au titre de cet exercice. 
    En décembre 2015, les activités du site d'Antony de 
Stallergenes ont été suspendues à la suite de dysfonctionnements 
provoqués par un changement de système informatique. 
 .  
    A la mi-mars, le groupe a pu reprendre la production de ses 
comprimés d'immunothérapie allergénique, dont le plus connu est 
l'Oralair. .  
    La production des "APSI" (Allergènes préparés pour un seul 
individu), qui avaient fait l'objet d'un rappel auprès des 
patients à la demande de l'Agence nationale de sécurité du 
médicament (ANSM), a elle été relancée un peu plus tard. 
     "Sans le revers opérationnel sur notre site d'Antony, nous 
aurions enregistré des profits équivalents à ceux de 2014", a 
déclaré Fereydoun Firouz, le président-directeur général de 
Stallergenes Greer, lors d'une conférence téléphonique.  
    Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, le site d'Antony est 
"complètement opérationnel et nous avons mis en place un plan de 
relance de l'activité sur les marchés européens et 
internationaux pour reconquérir notre leadership mondial". 
    Néanmoins, l'arrêt du site d'Antony, qui a privé 70.000 
patients de leur traitement, aura aussi des conséquences sur les 
comptes 2016 que le PDG promet d'estimer "au début de l'été". 
    "On va tout faire pour regagner la confiance de l'ensemble 
de nos parties prenantes et mener a bien notre stratégie", a 
encore déclaré le PDG.  
     L'action Stallergenes a clôturé mercredi, avant ces 
résultats annuels, à 28,22 euros (+1,88%). Elle perd 11,81% 
depuis le début de l'année après un recul de 13,44% en 2015. 
    Le titre a profité de l'annonce de résultats positifs dans 
le cadre d'une étude clinique de phase II sur un comprimé 
d'immunothérapie sublinguale de Stallergenes, destiné au 
traitement de la rhinite allergique saisonnière induite par les 
pollens de cèdre du Japon. (http://bit.ly/1VCovls) 
  
    Le marché japonais à qui s'adresse ce traitement pèse entre 
50 à 75 millions d'euros, a précisé Fereydoun Firouz.  
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/1pFCEjC  
 
 (Noëlle Mennella, édité par Julien Ponthus) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant