Stallergenes-Greer : un épais brouillard

le
0
Stallergenes a dû suspendre sa production, entre décembre et mars, suite au dysfonctionnement de son système de logiciels de gestion. (© Stallergenes)
Stallergenes a dû suspendre sa production, entre décembre et mars, suite au dysfonctionnement de son système de logiciels de gestion. (© Stallergenes)

Comme attendu, le spécialiste des allergies respiratoires publie des chiffres semestriels en forte baisse. Le chiffre d’affaires recule de 58% à 78 millions d’euros. La perte opérationnelle ressort à 58,5 millions.

Rappelons que Stallergenes a dû suspendre sa production entre décembre et mars, à la demande des autorités de santé, suite au dysfonctionnement de son système de logiciels de gestion (EPR) et des problèmes de livraisons qu’il a engendrés. Un rappel massif de produits a aussi été effectué.

Les dirigeants estiment avoir, depuis mars, recouvré près de 70% de la patientèle perdue. Ils tablent sur un retour à la croissance des ventes ce semestre mais ne donnent pas d’indications sur un retour à la profitabilité. Encore moins sur la restauration du niveau de marge opérationnelle «d’avant 2015», soit environ 25%.

Des coûts fixes très lourds

Les coûts fixes, attachés au maintien de l’outil industriel, sont très lourds et le niveau des charges n’a pratiquement pas accompagné la chute du chiffre d’affaires. Inévitablement, la perte opérationnelle a été extrêmement lourde, grévant la trésorerie nette. En quelques mois, celle-ci a fondu de plus de deux tiers. Fin juin, il restait 69 millions d’euros en caisse.

Nul doute que Stallergenes sortira de cette mauvaise passe, grâce à sa technologie de pointe et la fortune de son actionnaire de référence (Ares). Mais

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant