Staline statufié mais déboulonné en Géorgie

le
0
Deux statues ont été démontées dans ce pays toujours divisé sur sa relation avec la Russie.

Le fantôme de Staline hante toujours la Géorgie indépendante. Héros de la Seconde Guerre mondiale pour les uns, dictateur sanguinaire pour les autres, Joseph Djougachvili vient de faire un retour remarqué dans son pays natal, soixante ans après sa mort.

Partout dans le monde, les statues à la gloire de Staline sont tombées dans le sillage de l'éclatement de l'URSS en 1991. La Géorgie, elle, les ressort de ses musées. Afin de fêter son anniversaire, le 18 décembre dernier, deux villes à l'est de la capitale Tbilissi - Akura et Alvani - ont remis sur pied des statues du tyran soviétique. Des fonds ont également été alloués par le nouveau gouverneur de la région pour réinstaller celle de Gori, la ville natale de Staline. Las! Les deux statues d'Akura et d'Alvani ont été déboulonnées la semaine dernière par des inconnus qui les ont aussi barbouillées de peinture rose....



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant