Stagnation du marché des offres publiques en 2010

le
0
(NEWSManagers.com) - Une année 2010 sans saveur pour le marché des offres publiques en France mais de meilleures perspectives pour 2011où le marché des fusions et acquisitions pourrait redémarrer. C' est l' une des principales conclusions du deuxième Observatoire des offres publiques réalisé par le cabinet Ricol Lasteyrie.

L' étude met en évidence un partage à peu près égal entre les opérations de prise de contrôle et celles initiées par les actionnaires en place. Vingt-sept offres publiques ont ainsi été recensées en France en 2010, soit autant qu' en 2009, mais à comparer avec 40 opérations en 2008 (- 32 % en deux ans).

Dans 13 cas (48 %), ce sont les actionnaires de l' entreprise ou l' entreprise elle-même qui prennent l' initiative de l' offre tandis que dans 14 cas (52 %) les offres sont lancées par des tiers. Seules deux opérations peuvent être qualifiées d' hostiles. Une tendance révélatrice de la grande prudence des entreprises vis-à-vis des opérations de croissance externe.

Le montant de capital acquis au cours de ces opérations s' élève à 1,13 milliard d' euros à comparer avec 491 millions en 2009 et 12,28 milliards en 2008 (- 91 %).

La prime moyenne offerte aux détenteurs d' actions est de 27,73 % par rapport au dernier cours de bourse. Mais elle n' est que de 13,29 % par rapport à la valeur intrinsèque des entreprises cibles déterminée par les experts indépendants.

Dix opérations visaient à un retrait obligatoire de l' entreprise cible, et neuf sociétés ont été effectivement retirées de la cote en 2010. La dixième, APRR, fait l' objet d' un recours. On remarque qu' un certain nombre d' initiateurs qui cherchaient à retirer les cibles de la cote depuis plusieurs années ont réussi à le faire en 2010.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant