Stages encadrés : les entreprises réticentes

le
0
Le ministre du Travail a annoncé vouloir mettre en oeuvre une réforme «profonde» des stages. Les entreprises dénoncent «des fausses mesures».

La volonté du gouvernement d'encadrer une nouvelle fois les stages laisse les entreprises dubitatives. Après plusieurs réformes adoptées en 2006, 2009 ou 2011, le ministre du Travail a en effet annoncé la semaine dernière qu'il remet l'ouvrage sur le métier. «Il y a encore trop d'entreprises qui abusent des stages. Je souhaite qu'on lui redonne sa plénitude. Le stage c'est un moment dans la formation, ce n'est pas une première manière inachevée de travailler», plaide Michel Sapin.

Une réforme «en profondeur» devrait donc voir le jour d'ici la fin de l'année. En juillet, la loi sur l'enseignement supérieur avait déjà rendu obligatoire la gratification de 436 euros versée aux stagiaires - les hôpitaux et les collectivités locales en étaient jusqu'alors exonérés. Cette fois, le gouvernement devrait s'atteler aux mes...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant