Stade Français : Gagner la « belle » pour sauver la saison

le
0

Le Stade Français rêve d’Europe. Mais avant de penser au titre, les Parisiens doivent réaliser un exploit ce dimanche (14h45) à Leicester pour se qualifier en demi-finale de la Champions Cup. Les joueurs de Gonzalo Quesada, qui sortent de deux défaites consécutives, affronteront une équipe anglaise en forme et redoutable.

Le Stade Français en pleine forme ? Difficile de le dire... Le champion de France en titre connait une saison compliquée en Top 14 avec une modeste douzième place. Moribond en championnat, les Parisiens ont réussi à se qualifier en quarts de finale de la Champions Cup, une compétition symbole d’une véritable bouffée d’oxygène où Toulouse et Clermont, par exemple, n’ont pu se saisir de ce précieux billet pour les phases finales. Le Stade Français peut désormais se concentrer sur la compétition continentale, le maintien étant pratiquement assuré en championnat. Alors que les hommes de Gonzalo Quesada avaient fait croire à un regain de forme lors de la victoire face à La Rochelle à domicile, le Stade Français restent sur deux défaites en Top 14. Des revers certes à l’extérieur, mais deux déplacements avec un seul point à la clé. Face à Toulouse, la défaite a été cuisante. Contre les Rochelais, elle fut plutôt encourageante avec un point de bonus défensif. « Cela aurait été mieux de ramener quatre points pour préparer ce quart de finale avec plus de sérénité, a expliqué Jules Plisson après la rencontre au micro de Canal+. Mais ce qui est important, c’est de s’être retrouvés dans le combat. Ce match contre La Rochelle nous a bien préparés physiquement ». Le combat sera en effet déterminant ce dimanche face à Leicester, d’autant plus que l’équipe anglaise est en forme et l’a montré sur le terrain le week-end dernier.

Manu Tuilagi, ennemi public numéro 1

Leicester a réalisé un come-back incroyable devant son public de Welford Road avant d’accueillir le Stade Français. Mené 27-13 à la mi-temps par Gloucester, l’équipe anglaise est revenue pour l’emporter (35-30). Une parfaite répétition pour les coéquipiers de Manu Tuilagi, étincelant et auteur de deux essais. Le centre anglais, de retour en grâce avec le XV de la Rose, a également offert un essai à son arrière Telusa Veainu. En signant ce fabuleux retour, les hommes de Richard Cockerill conservent leurs chances de qualification pour les demi-finales de la Premiership à trois journées de la fin du championnat. « En seconde période, on avait quarante minutes pour sauver notre saison en championnat car, si on avait perdu aujourd'hui (samedi), cela aurait été fini », a souligné le manager des Tigers. Mais ce résultat positif permet surtout au club anglais de se tourner au mieux vers la prochaine échéance contre les Parisiens afin d’obtenir un billet pour les demi-finales de la Champions Cup. « Ils sont favoris, c’est certain. Après, nous nous avons arraché notre qualification contre eux à Jean-Bouin et on ira sans complexe et avec beaucoup d’enthousiasme » explique Sergio Parisse. Les deux équipes se sont en effet déjà joués deux fois cette saison dans cette même compétition pour une victoire de chaque côté. La « belle » s’annonce donc bouillante. « Tout est contre nous. C’est peut-être ça notre force » rajoute Gonzalo Quasada, l’entraîneur parisien. Alors, le Stade Français va-t-il créer la surprise ? « Si on développe notre jeu, je pense vraiment qu’on peut les mettre en difficulté » rajoute le troisième ligne centre. Quelque jours avant l’affrontement entre Leicester et le Stade Français, Manu Tuilagi se révèle être la principale menace pour les Parisiens. Ils devront particulièrement l’avoir à l’œil  s’ils ne veulent pas subir une leçon à l’anglaise.

Parisse de retour, Steyn à l’ouverture

Pour ce remake de la finale de H Cup perdue en 2001 face à ces mêmes Tigers au Parc des Princes, Gonzalo Quesada pourra compter sur Sergio Parisse, de retour de blessure. « Ça fait longtemps que je ne joue pas avec le club à cause des blessures et un peu du Tournoi. Ces deux semaines où je n’ai pas joué m’ont permis de me régénérer mentalement. Je suis ravi de retrouver le groupe, et d’être disponible pour ce quart de finale si important » s’est ravi l’international italien. Nul doute qu’il sera d’une aide précieuse tant sa classe peut faire basculer une rencontre. Pour ce qui est du poste d’ouvreur, alors que l’incertitude planait, c’est Morné Steyn qui a été choisi. Cela devient une habitude en Coupe d’Europe, Jules Plisson débutera sur le banc. L’ouvreur français n’a été que deux fois titulaires en Champions Cup cette saison pour quatre titularisations du Sud-Africain. Malgré sa bonne prestation face à La Rochelle, l’international français de 24 ans n’a pas su déjouer les pronostics pour débuter cette rencontre capitale. Gonzalo Quesada fait donc confiance à l’expérience de Morné Steyn. L’ouvreur sud-africain n’a rarement déçu dans les grands rendez-vous. Il a été très bon en fin de saison dernière pour amener les Parisiens au titre de champion de France. Une chose est sûre, la prestation du maître à jouer choisi sera d’une importance capitale si le Stade Français veut aller chercher à Welford Road son ticket pour les demi-finales.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant