Stabilisation du climat des affaires en octobre

le
1
LE CLIMAT DES AFFAIRES S?EST STABILISÉ EN OCTOBRE
LE CLIMAT DES AFFAIRES S?EST STABILISÉ EN OCTOBRE

PARIS (Reuters) - Le climat général des affaires en France s'est stabilisé en octobre en France après cinq mois consécutifs de hausse, la légère amélioration dans l'industrie étant neutralisée par un petit recul dans les services, selon les données publiées mercredi par l'Insee.

L'indicateur du climat des affaires a ainsi stagné à 95 et reste sous sa moyenne de longue période, qui s'établit à 100.

Celui de la seule industrie manufacturière a progressé d'un point, à 98, soit le niveau anticipé en moyenne par les économistes interrogés par Reuters.

Dans le même temps, l'indicateur du climat du secteur des services s'est replié d'un point à 93.

Toujours selon l'Insee, l'indicateur de retournement de la conjoncture calculé au niveau France reste en zone favorable et celui de l'industrie manufacturière continue également à signaler une dynamique conjoncturelle favorable.

Dans les autres secteurs, l'indicateur du climat des affaires a gagné un point dans le bâtiment, à 94, mais en a perdu deux dans le commerce de gros, à 99.

L'indicateur général du climat des affaires est inférieur à 100 depuis septembre 2011.

Les entrepreneurs de l'industrie manufacturière interrogés par l'Insee ont fait état d'un léger recul de leurs perspectives personnelles de production qui restent toutefois, après leur forte hausse du mois d'août, à un niveau supérieur à leur moyenne de long terme.

Leurs carnets de commandes globaux et étrangers s'améliorent légèrement par rapport au mois précédent mais sont toujours considérés en deçà de leur niveau normal.

Quant au solde sur les perspectives générales, qui représente l'opinion des industriels sur l'activité de l'industrie dans son ensemble, il a poursuivi sa progression amorcée depuis avril pour repasser au-dessus de sa moyenne de long terme, ce qui n'était plus le cas depuis juillet 2011.

Dans son enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie publiée parallèlement, l'Insee fait état d'une légère hausse des tensions sur l'appareil de production, qui demeurent cependant faibles.

Ainsi, le taux d'utilisation des capacités de production progresse d'un point, à 81, par rapport au deuxième trimestre mais reste en deçà de son niveau moyen. Dans le même temps, le solde relatif aux goulots de production augmente légèrement et est désormais supérieur à sa moyenne.

Selon les chefs d'entreprise, le rythme des suppressions d'emploi dans l'industrie s'est stabilisé sur les derniers mois dans l'industrie. Pour les prochains mois, les industriels sont plus optimistes quant à l'évolution des effectifs.

Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mercredi 23 oct 2013 à 09:50

    Etre optimiste est une obligation , sino, on ferme de suite!!!