Sri Lanka-Le candidat de l'opposition en tête de la présidentielle

le
0

COLOMBO, 9 janvier (Reuters) - Le candidat de l'opposition arrive largement en tête de l'élection présidentielle de jeudi au Sri Lanka, loin devant le chef de l'Etat sortant, selon des résultats préliminaires publiés vendredi. La commission électorale a annoncé qu'après dépouillement de 11 des 160 divisions électorales et d'un grand nombre de votes par correspondance, Mothripala Sirinesa, un ancien ministre passé à l'opposition, recueillait 56,5% des voix contre 42% à Mahinda Rajapaksa. "Nous ne recevons aucune information positive. Il n'y a que des mauvaises nouvelles", a commenté sous le sceau de l'anonymat un responsable gouvernemental. En 2010, Mahinda Rajapaksa avait été largement élu après avoir écrasé la rébellion séparatiste tamoule (hindouiste) du nord du pays et il a lui-même choisi l'an dernier de convoquer ce scrutin anticipé face à une opposition divisée. Les résultats préliminaires montrent que le président sortant, critiqué à l'étranger pour son bilan en matière de droits de l'homme et au Sri Lanka pour son autoritarisme et son népotisme, reste populaire au sein de la majorité bouddhiste cingalaise (70% de la population). Mais Mothripala Sirinesa, passé à l'opposition en novembre en promettant de lutter contre la corruption et de réformer la constitution pour limiter les pouvoir présidentiels, a bénéficié d'un soutien massif au sein des minorités tamoule et musulmane. Selon des responsables de la commission électorale, le taux de participation au scrutin de jeudi s'est élevé à 65-80% des 15 millions d'électeurs. Les résultats définitifs devraient être connus dans la journée de vendredi. (Shihar Aneez; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant