Srebrenica-Les Serbes de Bosnie hostiles à une résolution à l'Onu

le , mis à jour à 17:20
0

BANJA LUKA, Bosnie, 29 juin (Reuters) - Le représentant serbe au sein de la présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine, Mladen Ivanic, a demandé lundi aux Nations unies de renoncer à un projet de résolution préparé par le Royaume-Uni sur le massacre de Srebrenica en juillet 1995, lors de la guerre civile en Bosnie. Pour lui, l'adoption d'un tel texte ne peut qu'attiser les divisions ethniques dans son pays. A l'occasion du 20e anniversaire du massacre de 8.000 musulmans par les forces bosno-serbes, les Britanniques disent avoir préparé un projet de résolution afin d'encourager la réconciliation entre Serbes, Croates et musulmans de Bosnie. Mais le texte, qui parle d'un "génocide" à Srebrenica, a provoqué la colère de Belgrade et des Serbes de Bosnie, qui le jugent "anti-serbe". Le gouvernement serbe a déjà envoyé une lettre de protestation à l'Onu. "Près de la moitié des citoyens de Bosnie sont opposés à cette résolution et je demande (...) qu'elle ne soit pas adoptée aux Nations unies", a écrit pour sa part Mladen Ivanic au Conseil de sécurité. "Tous les Serbes de Bosnie estiment que ce projet de résolution est antrui-serbe. Son adoption ne ferait que diviser encore plus la société en Bosnie." Selon la presse, la Russie, alliée traditionnelle des Serbes, a présenté un contre-projet au Conseil de sécurité. Les Serbes reconnaissent qu'un "crime grave" a été commis à Srebrenica mais refusent qu'on parle de génocide. Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), institué en 1993 par l'Onu, a jugé pour sa part que ce massacre constituait bien un génocide. (Gordana Katana; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant