Srebrenica : le Premier ministre serbe attaqué à coup de pierres

le
0
Lors des commémorations du massacre de Srebrenica, le Premier ministre serbe a dû être évacué à la suite de jets de pierres.
Lors des commémorations du massacre de Srebrenica, le Premier ministre serbe a dû être évacué à la suite de jets de pierres.

Il était venu assister aux commémorations du massacre de Srebrenica, il a été contraint de fuir sous les huées. Le Premier ministre serbe, Aleksandar Vucic, a quitté les lieux du mémorial dans la confusion la plus totale samedi 11 juillet, entouré par ses gardes du corps.

Alors qu'il venait de déposer une gerbe sur le monument des 6 200 victimes identifiées, une partie de la foule a commencé à scander Allah akbar ?"Dieu est grand" ? et a lancé des pierres dans sa direction. Le chef du gouvernement et ses gardes du corps se sont alors précipités vers leurs véhicules pour quitter les lieux.

Il y a vingt ans, en juillet 1995, alors que la région était déclarée "zone protégée" par l'ONU, 8 372 hommes et garçons musulmans ont été tués à Srebrenica par les forces serbes bosniennes. Ce massacre constitue la pire tuerie en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

À la suite de ces incidents, le Premier ministre serbe a décidé de réagir : "À un moment, j'ai été touché à la lèvre par une pierre, mais rien de sérieux. Mes lunettes sont tombées et se sont cassées. C'est la raison pour laquelle je ne peux pas vous voir distinctement", a précisé le chef du gouvernement serbe. "Cette attaque était bien organisée et préparée. Elle n'a pas été planifiée par les personnes qui ont directement perdu un proche", a-t-il assuré depuis Belgrade. Cherchant à apaiser les esprits,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant