Srdja Popovic, l'agitateur serbe qui traque les dictateurs

le
0
Srdja Popovic, tombeur de dictateurs.
Srdja Popovic, tombeur de dictateurs.

Converse aux pieds, chemise à carreaux chiffonnée et sourire rigolard vissé aux lèvres, il a gardé la dégaine insolente du semeur de zizanie qu'il était il y a une quinzaine d'années. L'époque où, avec une poignée d'autres étudiants belgradois, il avait fondé Otpor (Résistance) dans le seul but de faire tomber le potentat Slobodan Milosevic. Mission accomplie.

Depuis, Srdja Popovic a professionnalisé son savoir-faire et monté une ONG qui poursuit les mêmes objectifs, mais au niveau mondial : conseiller les mouvements qui cherchent à déstabiliser et, idéalement, mettre à bas les régimes autoritaires. "Nous avons quelques principes de base, explique-t-il. Nous ne démarchons personne, nous nous contentons de fournir du conseil à ceux qui en font la demande. Nous n'acceptons d'aider que les groupes qui s'engagent à respecter les idéaux démocratiques et refusons de soutenir ceux qui recourent à la violence, raison pour laquelle nous n'avons pas donné suite à une requête du Hezbollah."

Sans garantie de résultat

Depuis qu'il s'est lancé, avec ses quatre collaborateurs, il a donc beaucoup voyagé, comme en témoigne un livre-bilan de ses premiers pas dans une profession qui, jusqu'alors, n'existait pas en tant que telle (1). Égypte (contre Moubarak), Belarus (contre Loukachenko), Zimbabwe (contre Mugabe), Vénézuéla (contre Chávez), entre autres, la méthode est toujours la même, sans garantie de résultat, certains des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant