Spurs bleue

le
0
Spurs bleue
Spurs bleue

Personne ne l'ignore, la saison de Chelsea a été, et est toujours autant pourrie. Pourtant, cette rencontre face à Tottenham a encore un ultime intérêt : précipiter le titre de Leicester et faire chier Tottenham. Ils ne devraient pas s'en priver au nom d'une rivalité profondément ancrée.

Si l'on en croit les livres d'histoire, tout a commencé en 1967. Finale de la FA Cup à Wembley, la première de l'histoire entre deux clubs de Londres. En Premier League, Tottenham est loin devant au classement. Idem en matière de palmarès. Et les Spurs n'hésitent pas à le faire savoir sur le terrain. Très vite ils prennent les choses en main, contrôlent le jeu et ouvrent le score peu avant la mi-temps, grâce à une grosse patate de Jimmy Robertson à l'entrée de la surface. À l'heure de jeu, Frank Saúl double marque d'une reprise de volée dos au but. Et malgré la réduction du score en toute fin de match de Bobby Tambling, les Spurs remportent la cinquième FA Cup de leur histoire. Mais ce qui reste vraiment en travers de la gorge des supporters de Chelsea, c'est que Tottenham a obtenu ce nouveau titre grâce à deux anciens de la maison, Jimmy Greaves et Terry Venables.

Youtube
Pire que tout, ce qui va vraiment décupler les haines respectives, c'est la lutte pour le maintien que les deux équipes se livrent en 1974-1975. Tottenham et Chelsea sont au plus mal et à trois journées de la fin, ils se retrouvent en confrontation directe. Et encore une fois, ce sont les Blues qui vont tout perdre et permettre aux Spurs de se maintenir. Dans le cœur des supporters de Chelsea, c'est impardonnable. Et quand ils reviendront sur le devant de la scène, ils feront toujours tout pour emmerder le voisin londonien. Pas le plus détesté, mais certainement le plus martyrisé.

Youtube

Un plat qui se mange congelé


Et il faut également comprendre les Blues. Pendant deux décennies, ils flirtent avec les bas-fonds de la Premier League, passe même pas loin de la Football League One (3e Division) et ne sont pas vraiment aidés par le hooliganisme. Alors, quand ils reviennent au premier plan au début des années 90, grâce au premier investissement de l'homme d'affaires Matthew Harding, ils ne cherchent qu'un chose : se venger. Graham Roberts, ancien de Tottenham, confirme sur ESPN : "Je ne savais pas que les supporters de Chelsea haïssaient autant Tottenham. C'était…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant