Springer cède ses quotidiens régionaux et des magazines

le
0
En cédant des journaux papier, le premier groupe de presse allemand se tourne radicalement vers le numérique.

Protéger le média papier? «C'est un combat qui ne peut être remporté». Dans le dernier rapport annuel du groupe Axel Springer, son patron Mathias Döpfner vantait aux actionnaires à chaque ligne les vertus d'Internet. C'est là que se trouvent les meilleures opportunités et les meilleurs talents. L'éditeur du Bild Zeitung, le quotidien le plus diffusé outre-Rhin, veut devenir «la première entreprise numérique» d'Allemagne.

L'annonce en fin de semaine dernière d'une nouvelle vente de titres papier est en droite ligne avec cet objectif. Springer cède pour 920 millions d'euros ses deux derniers principaux quotidiens régionaux, le Hamburger Abendblattet le Berliner Morgenpost, ainsi que ses cinq magazines féminins et télévision. L'empire tourne le dos à ses racines: il s'est lancé avec le journal TV Hörzu (1946) et le quotid...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant