Spotify veut accélérer la cadence en France

le
0
Présent en France depuis 2009, le service d'écoute musicale en ligne (streaming) Spotify est confronté à un marché « complexe », reconnaît son directeur général pour la France et l'Europe du Sud, Yann Thébault.

Il doit à la fois convaincre des Français de l'intérêt de dépenser 5 euros par mois pour écouter de la musique en illimité depuis un ordinateur, ou le double depuis un smartphone et une tablette, et batailler avec le champion national, Deezer.

Spotify compte plus de 100.000 abonnés à ses offres payantes en France, trois fois moins environ que Deezer, qui garde son avance. «Nous sommes très satisfaits de notre progression en France», insiste néanmoins Yann Thébault, qui pense que les Français finiront par adopter en masse le streaming. «En Suède, d'où est originaire Spotify, nous avons recréé de la valeur dans le marché de la musique et le streaming représente 57 % des revenus. Évidemment que nous allons vers cela en France», estime-t-il. Une fois...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant