Sportifs : ne vous jetez pas sur les vitamines C et E

le
0

Selon l'École norvégienne des sciences du sport, les propriétés antioxydantes des vitamines C et E ont peut-être une action négative sur les qualités d'endurance des muscles.

Voici un petit pavé dans la mare du sport. Ou non. Jusqu'ici, il était communément admis qu'une supplémentation en vitamines C et E était ­favorable à l'entraînement physique et à l'endurance musculaire. Une toute récente étude norvégienne met cette notion en question.

«Nos résultats montrent que la supplémentation en vitamines C et E diminue la production de protéines mitochon­driales liées à l'entraînement, protéines nécessaires à l'amélioration de l'endurance musculaire», indique ainsi le Dr Gøran Paulsen, le principal auteur de l'étude, de l'École norvégienne des sciences du sport.

Pendant onze semaines, 54 jeunes hommes et femmes ont été suivis. Certains recevaient 1000 mg de vitamine C et 235 mg de vitamine E, des doses équivalentes à celles présentes dans les supplément...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant