SportAccord : Vizer provoque une crise au sein des Fédérations sportives internationales

le
0
SportAccord : Vizer provoque une crise au sein des Fédérations sportives internationales
SportAccord : Vizer provoque une crise au sein des Fédérations sportives internationales
Auteur d'une attaque au vitriol à l'encontre du CIO et de son président Thomas Bach, Marius Vizer, président de SportAccord, a provoqué l'indignation de nombreuses Fédérations internationales qui pourraient quitter l'organisation.

Président de SportAccord depuis près de deux ans, le président de la Fédération internationale de judo Marius Vizer a réussi en un seul discours à se mettre à dos les principales Fédérations internationales. Lundi, au cours de son discours d’ouverture de l’Assemblée générale de SportAccord, l’association des fédérations sportives internationales, celui qui a succédé en 2013 à Bernard Lapasset s’est fendu d’une attaque franche à l’encontre du Comité International Olympique et de son président Thomas Bach. « Après mon élection à la présidence de SportAccord, j’ai régulièrement essayé de développer avec le CIO et son président, Thomas Bach, une collaboration constructive. Malheureusement, elle n’est jamais devenue une réalité. » Le chef du judo mondial est monté ensuite d’un cran dans ses critiques, avançant que le CIO avait une organisation « dépassée, injuste, fausse et pas du tout transparente ». Ces critiques ont pour origine le refus de Thomas Bach d’aborder le sujet du projet de Championnats du monde unifiés voulu par Marius Vizer.

Cette sortie fracassante a instantanément fait l’objet de bien des réactions. La première d’entre elles étant celle de Thomas Bach lui-même. Quelques minutes après la charge de Marius Vizer, sur la même scène, le président du CIO ne s’est pas fait prier pour répondre. « Pour avoir parlé avec plusieurs de vos collègues, j’ai l’impression est que votre opinion ne reflète que vous-même. Beaucoup d’entre eux ont fait des propositions très constructives, qui ont permis de nouer une collaboration de plus en plus étroite entre le CIO et les Fédérations internationales. » Mais, plus que la réponse de Thomas Bach, c’est celle des fédérations internationales qui pourrait le plus nuire à Marius Vizer.

Après une lettre signée par les présidents de plusieurs Fédérations internationales de premier plan telles celles de football, d’athlétisme, de natation, de badminton, de triathlon, d’escrime, de tir à l’arc, d’aviron ou de tir sportif, l’IAAF a annoncé sa décision de quitter SportAccord, tout comme la Fédération internationale de tir sportif. Plus largement, c’est l’ensemble des membres de l’Association des Fédérations internationales olympiques des sports d’été qui ont décidé d’un élan unanime de rompre tout lien avec SportAccord. Les instances dirigeantes du sport mondial vivent une crise sans précédent et nul ne sait ce qu’il en sortira.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant