Sport sur ordonnance : une idée qui avance

le
0
À Strasbourg, des médecins vont pouvoir prescrire du vélo à leurs patients, qui auront gratuitement accès aux deux-roues en libre-accès dans la ville. L'idée ? Améliorer la santé des malades chroniques pour faire des économies à long terme.

«Une demi-heure de vélo par jour»: voilà une prescription que les médecins n'ont pas l'habitude d'écrire sur leurs ordonnances. Cela sera pourtant possible à partir de septembre pour une cinquantaine de généralistes et cardiologues strasbourgeois. La municipalité a passé un contrat avec le gestionnaire de Vélhop, le système local de vélos en libre-service, pour que les patients munis d'une ordonnance puissent disposer gratuitement des bicyclettes pendant la durée recommandée par leur praticien.

Les bénéficiaires seront des malades atteints d'affections de longue durée (diabète, hypertension artérielle, obésité ou troubles cardio-vasculaires) pour lesquels les bénéfices de l'activité physique ne sont plus à prouver, en complément du traitement médicamenteux. La pratique du sport présente en effet de nombreux avantages: elle protège contre la survenue des maladies cardio-vasculaires, aide à mieux équilibrer la glycémie, diminue les risques de récidive a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant