Sport : l'ex-Allemagne de l'Ouest encore rattrapée par le dopage

le
0
La RFA est rattrapée par des affaires de dopage.
La RFA est rattrapée par des affaires de dopage.

Une affaire de dopage aux anabolisants remontant aux années 1970-1980 agitait mardi le football allemand, avec la mise en cause de deux clubs - le VFB Stuttgart et le SC Fribourg - où a joué le sélectionneur des champions du monde Joachim Löw. "Le dopage n'a aucune place dans le sport, je le désapprouve complètement. C'est aussi vrai dans ma carrière de joueur que ça le reste aujourd'hui dans mon rôle de sélectionneur", a assuré mardi Joachim Löw à l'agence d'informations sportives SID, filiale de l'AFP. La réaction de Löw, devenu icône nationale après avoir conduit l'été dernier la Mannschaft au sacre mondial, était attendue depuis la révélation lundi d'un système de dopage "à grande échelle" aux anabolisants en ex-Allemagne de l'Ouest. Dans un communiqué, un membre de la Commission d'évaluation sur la médecine du sport basée à Fribourg (Sud), le docteur Andreas Siegler, avait mis en cause le club de Stuttgart et, dans une moindre mesure, celui de Fribourg, pour leurs pratiques dopantes "à la fin des années 1970 et au début des années 1980". Or, Joachim Löw a été milieu de terrain à Fribourg de 1978 à 1980 et de 1982 à 1984, avec un interlude à Stuttgart lors de la saison 1980-1981 et avant d'entraîner ce dernier club. Un dopage encouragé par la Fédération ? Il est possible que le dopage en ex-RFA "n'ait nullement été une simple question de responsabilité individuelle des athlètes", mais ait été "financé et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant