Sport équestre : Athina Onassis a dû euthanasier sa jument favorite

le
0
Athina Onassis de Miranda chevauchant Camille Z, en novembre dernier.
Athina Onassis de Miranda chevauchant Camille Z, en novembre dernier.

Les spectateurs présents jeudi soir à Palexpo, en Suisse, ne sont pas près d'oublier les pleurs et les gémissements d'Athina Onassis-De Miranda. La richissime héritière de l'armateur grec a dû se résoudre à euthanasier son plus beau cheval après une chute impressionnante lors du Concours hippique international de Genève (CHI). En prenant son élan d'un peu trop loin pour franchir l'obstacle numéro 8, un oxer, la jument belge de 11 ans s'est écrasée sur les barres. Sa réception violente sur le sable a brisé net sa patte antérieure droite au-dessus du genou. La cavalière et son mari brésilien Alvaro de Miranda ont voulu, dans un premier temps, transférer Camille Z dans une clinique, mais ils ont dû rapidement admettre que cette blessure ne pouvait pas être soignée et un vétérinaire a euthanasié ce sublime cheval à la robe blanche."Des radios ont été effectuées à Palexpo et la décision a dû être prise d'endormir l'animal, explique Sophie Mottu Morel, la directrice générale du CHI de Genève. Doda (de Miranda) et Athina étaient prêts à tout essayer pour sauver Camille Z s'il restait ne serait-ce que 1 % de chance de le faire. Mais ce 1 % n'était pas là et ils ont dû prendre cette décision difficile." Jamais depuis son déménagement à Palexpo en 1991 ce concours n'avait vécu un tel drame. "C'est le premier grand malheur que l'on vit ici, rappelle Alban Poudret, le directeur sportif de la compétition. Bien sûr, cela fait partie des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant