Sport auto : pourquoi la F1 change de main

le
0
Quel rôle jouera Bernie Ecclestone, ici avec le tenant du titre, Lewis Hamilton, après le rachat de la F1 par Liberty Media ?  
Quel rôle jouera Bernie Ecclestone, ici avec le tenant du titre, Lewis Hamilton, après le rachat de la F1 par Liberty Media ?  

Depuis 2014, la chute des audiences mondiales et le manque d'intérêt de la discipline ont engendré la pire crise de l'histoire de la F1. Dès lors, les rumeurs de rachat du plus prestigieux championnat automobile n'ont jamais cessé. Pourtant, ce n'est que ce mardi que le groupe Liberty Media, spécialisé dans le sport et le divertissement, a annoncé officiellement le rachat des parts de l'actionnaire majoritaire CVC Capital Partners (à hauteur de 35,5 %). Selon plusieurs sources, Liberty Media compte s'acquitter de deux versements à hauteur de 4,4 milliards de dollars (un peu moins de 3,8 milliards d'euros), dont le premier doit être payé ce mardi.

Pourquoi Liberty Media s'intéresse-t-il à la F1 ?

Liberty Media Corporation, qui a déclaré 4,8 milliards de dollars en 2015, est l'une des sociétés les plus influentes en termes de divertissements et de médias, essentiellement aux États-Unis. Elle détient notamment des parts dans le groupe Time Warner Inc. (Warner Bros, HBO) et dans Sirius, un groupe radiophonique satellite influent outre-Atlantique. En matière de sport, l'une des branches de Liberty Media est propriétaire d'un club de baseball (les Atlanta Braves).

Depuis quelques années, le groupe dirigé par l'Américain John Malone s'est montré intéressé par le sport automobile. Ainsi, alors que des discussions débutaient avec les actionnaires actuels de la F1, Liberty Media a racheté de nombreuses parts...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant