Spootnik invente le shopping sans frontière

le
0
Après avoir créé et revendu MyFab, Stéphane Setbon innove avec un nouveau modèle de commerce en ligne, sorte de vente-privée à l'envers.

Ici, pas de remises, de bonnes affaires ou de discount. Loin des modèles en vogue dans le e-commerce, Stéphane Setbon se rêve en dénicheur de perles rares, du «petit plus» qui permet «d'échapper à l'uniformité d'enseignes présentes sur toute la planète». Spootnik.com est un site de ventes en ligne auquel on accède par cooptation. S'y rejoignent une communauté de passionnés qui partagent leurs bonnes adresses, notamment aux États-Unis et en Asie, et 1500 nouveaux clients potentiels «par jour», affirme le fondateur du site, qui compare volontiers son modèle à celui de Wikipédia. Mais cette fois, les contributeurs sont des «dénicheurs de tendance», tous passionnés et bénévoles.

La liste des produits vendus sur Spootnik tient de l'inventaire à la Prévert. Des lampes de designer, une lotion pour le corps, des robes et des c...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant