Spiritualité : vive la retraite !

le , mis à jour à 08:22
0
Spiritualité : vive la retraite !
Spiritualité : vive la retraite !

Le village des pruniers, plus gros monastère bouddhiste européen, réparti dans quatre hameaux près de Bordeaux (Gironde), affiche complet pour l'été. A l'abbaye bénédictine de Ligugé (Vienne), le nombre de « retraitants » est passé de 1 500 par an en 1980 à 4 000 aujourd'hui. Les Foyers de charité, qui se consacrent à 100 % à l'accueil des visiteurs dans les règles chrétiennes, vont accueillir au moins 50 000 personnes cette année dans leurs 78 foyers dans le monde.

 

Cette organisation catholique, qui fête cette année ses 80 ans, vient de mener une étude sur le profil de ceux qui passent dans ses murs. Résultat : il change. « Ce ne sont plus uniquement les grenouilles de bénitiers, mais également des personnes qui traversent une période difficile ou des curieux, qu'ils croient ou pas », explique Honorine Grasset, des Foyers de charité.

 

Ce qui fait du bien à ces « touristes spirituels », de plus en plus nombreux ? Rompre avec la cadence trépidante de tous les jours, « comme un hamster qui tourne dans sa roue », précise Honorine Grasset. Sans oublier les tarifs pratiqués, très modiques, parfois autour de 15 € la nuit. Et puis, il y a le silence, la possibilité de faire des rencontres inédites, de s'écouter, d'être face à soi-même. Et de réfléchir au monde tel qu'il va.

 

Portables interdits et levers matinaux

 

« Les attaques à Paris, à Bruxelles ou à Nice m'ont forcément ébranlée spirituellement, pourquoi est-ce que cela existe ? » confie Anne, puéricultrice parisienne de 25 ans qui entame une retraite à l'abbaye de Jouarre (77). Respecter le rythme d'un lieu de culte, quel que soit son rite, c'est aussi surfer sur la tendance des séjours authentiques, de même que certains se sont installés en août à la ferme.

 

« Cela ne désemplit pas, souligne le frère Jean-Pierre Brice Olivier, dont le couvent dominicain de Lille (Nord) organise des week-end ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant