Spir Communication a creusé ses pertes en 2013

le
0

Le spécialiste des petites annonces gratuites est condamné à se transformer.

Spir Communication a bouclé une année noire. Au cours de son exercice 2013, le groupe spécialisé dans la communication locale a creusé ses pertes, à 55,6 millions d'euros, contre un déficit de 4,7 millions en 2012. La filiale du groupe SIPA - Ouest-France a souffert dans ses deux métiers principaux: la distribution de prospectus (Adrexo), qui représente plus de la moitié de son chiffre d'affaires et qui a reculé de 4,5 %, et la presse gratuite d'annonces (TOP), en chute de 15,4 %. Le quotidien gratuit 20 Minutes, dont il détient 25 %, a accusé 2,1 millions de pertes pour un chiffre d'affaires de 51,5 millions (- 12 %).

Le patron de Spir, Louis Échelard, n'a pas mâché ses mots pour décrire la situation, évoquant «des évolutions de marché très défavorables» marquées par une sévère crise du marché publicitaire qui s'est traduite par «30 % de pages vendues en moins». Toutes les ac...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant