Spie-IPO relancée, fourchette inférieure à sa tentative de 2014

le , mis à jour à 09:01
0

* Fourchette indicative de E14,50 à E17,50 par action * Fourchette d'une OPA avortée en 2014 entre E15 et E18,30 * Montant initial d'environ E700 mlns pour la nouvelle offre * Première IPO reportée à l'automne 2014 faute d'investisseurs (Actualisé avec précisions) PARIS, 1er juin (Reuters) - Spie a annoncé lundi avoir relancé son introduction en Bourse, avec une fourchette indicative de 14,50 euros à 17,50 euros par action, soit en deçà de celle fixée lors d'une première tentative avortée d'IPO à l'automne 2014. La société d'ingénierie électrique avait fixé en septembre 2014 une fourchette indicative de prix entre 15 et 18,30 euros par action pour son introduction en Bourse, espérant ainsi lever jusqu'à 1,2 milliard d'euros. ID:nL5N0WD1CU Mais le groupe avait en octobre renoncé à son projet, qui devait être la plus importante IPO de l'année 2014 à la Bourse à Paris, faute d'un attrait suffisant des investisseurs face à une économie européenne alors dégradée. ID:nL6N0S416N La taille initiale de la nouvelle offre comprend l'émission d'actions nouvelles pour un montant d'environ 700 millions d'euros, précise Spie dans un communiqué. La fixation du prix de l'offre est prévue le 9 juin et le début des négociations des actions sur Euronext le 10 juin. Spie avait annoncé le 20 mai l'enregistrement de son document de base actualisé auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), relançant ainsi de fait son projet d'introduction en Bourse. ID:nL5N0YB1IA L'offre comporte une clause d'extension portant sur la cession d'actions existantes complémentaires par Clayax Acquisition Luxembourg représentant un maximum de 15% du nombre cumulé d'actions nouvelles et d'actions cédées initiales, précise Spie. Elle comprend aussi une option de surallocation portant sur la cession d'actions existantes supplémentaires par Clayax représentant un maximum de 10% du nombre cumulé d'actions cédées initiales, d'actions cédées complémentaires et d'actions nouvelles, ajoute le groupe. J.P. Morgan, UBS Barclays, BNP Paribas, BofA Merrill Lynch, HSBC et Société Générale Corporate & Investment Banking sont les chefs de file de l'opération. Spie, qui emploie plus de 38.000 personnes, a réalisé en 2014 une production consolidée de 5,22 milliards d'euros et un Ebita consolidé de 334 millions d'euros. Le groupe Spie compte parmi ses principaux clients Total TOTF.PA , EDF EDF.PA mais aussi le club de football de Manchester United dont il gère la maintenance des installations d'entraînement, ou la Tate Gallery à Londres dont il supervise toute la climatisation. Il entend continuer à jouer un rôle actif dans la consolidation du secteur en Europe, après six acquisitions en 2014, dont deux en Allemagne. Spie avait ainsi indiqué en mars qu'il regarderait attentivement les actifs qu'Areva AREVA.PA pourrait mettre en vente dans le cadre de sa restructuration, mais qu'il était prématuré d'évoquer précisément lesquels pourraient être concernés. ID:nL5N0WD1YY (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant