Speedy se prépare de nouveau à changer de mains

le
0
INFO LE FIGARO - Trois candidats au rachat remettront leur offre le 21 septembre.

Pour les salariés de Speedy, les turbulences ne sont pas finies. Ils pensaient que la vente effective, en juillet dernier, de Kwik-Fit, maison mère britannique de Speedy, au japonais Itochu mettait fin aux incertitudes nées en octobre 2010 quand le fonds d'investissement PAI Partners avait annoncé son intention de vendre cette participation.

Itochu n'était toutefois intéressé que par les activités britannique et hollandaise de Kwik-Fit, et pas par le pionnier français de la réparation rapide automobile, qui compte 474 centres de réparation et un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros. Et dès le mois d'août, le groupe japonais a confié un mandat de vente pour cette branche française. Et les choses vont très vite, puisque, selon nos informations, les acquéreurs potentiels doivent remettre leur offre ce mercredi 21 septembre.

Trois candidats seraient sur les rangs de la société, qui compte 2500 salariés. Tous trois connaissent l'entreprise. Jacques Le Foll joue

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant