Spéculations sur un «lobby gay» au Vatican

le
0
Selon La Repubblica , Benoît XVI aurait été convaincu de démissionner après avoir appris l'existence d'un «réseau transversal uni par l'orientation sexuelle». Le Vatican dément.

Un «lobby gay» au Vatican a-t-il poussé le Pape à démissionner? C'est en tout cas la thèse défendue par La Repubblica. Selon le site internet du quotidien italien, un groupe de pression aurait exercé un chantage sur certains prélats du Vatican, sur fond de liens homosexuels. Ces révélations seraient issues de l'enquête ultra-secrète menée au sein de la Curie par une commission de trois cardinaux à la retraite, Juliàn Herranz, Jozef Tomko et Salvatore De Giorgi, suite au scandale «Vatileaks».

Selon La Repubblica, le cardinal espagnol Herranz aurait évoqué le 9 octobre devant Benoît XVI le dossier «le plus scabreux»: l'existence d'«un réseau transversal uni par l'orientation sexuelle» au Vatican. «Pour la première fois, le mot homosexualité était prononcé» dans l'ap...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant