Spectacles vivants: menaces sur le recours aux bénévoles

le
2

Un projet de loi à l'étude obligerait bon nombre d'associations à salarier des participants jusque-là bénévoles pour leurs spectacles. Si le ministère de la Culture dément le risque, l'association du Puy du Fou exprime ses craintes.

«Ce projet de loi signifierait la mise à mort du bénévolat, ainsi que celle de l'association du Puy du Fou et son spectacle», explique Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou. À l'origine de ses craintes, un projet de loi voulu par les ministères du Travail et de la Culture qui interdirait, sauf exceptions, le recours à des bénévoles à travers «les groupements d'amateurs de spectacles vivants en fonction de leur fréquence et de leur importance». Un tel projet avait déjà été soutenu par Christine Albanel, ministre de la Culture du gouvernement Fillon, avant de disparaître.

Selon ses détracteurs, ce projet de loi est notamment soutenu par les organisations syndicales d'intermittents du spectacle qui voient dans ces bénévol...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4888303 le jeudi 6 fév 2014 à 13:55

    Vraiment ils se mèlent de tout sauf le pourquoi ils ont été élus !Unseul mot d'ordre désormais TOUT SAUL LE PS OU LES VERTS!

  • M4841131 le jeudi 6 fév 2014 à 13:54

    jusqu'ou iront des salo.peries de ps, faut'il interdire aussi les restos du coeur, comme a dit en son temps toby-rat, faut les jeter à la mer !!!!!