Spécial défiscalisation : les FIP ISF

le
0

Spécial défiscalisation. Investir dans le tissu économique d'une région tout en bénéficiant d'une ristourne fiscale conséquente, c'est possible en souscrivant des parts de FIP ISF. Si les FIP (fonds d'investissement de proximité) ont été créés en 2003, c'est à l'occasion de la loi TEPA de l'été 2008 que les premiers FIP ISF ont vu le jour. Principal avantage de ces fonds, ils ouvrent droit à une double réduction fiscale plafonnée : sur l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) mais aussi sur l'impôt sur le revenu. En revanche, ils doivent répondre à des critères très stricts, notamment être investis à au moins 60% dans des PME françaises non cotées de moins de 250 salariés. Alors que la France entre en récession, est-ce le bon moment pour souscrire ce type de fonds ? Sont-ils vraiment compétitifs ?

Jean-François Chaury, directeur du pôle distribution d'Avenir Finance, vous répondra mercredi 20 mai à partir de 17h. Posez-lui dès maintenant vos questions.

J.G

L'EXPERT :

Après avoir occupé plusieurs fonctions commerciales au sein de banques de réseaux ainsi que chez UBS, Jean-François Chaury a rejoint Avenir Finance en 2001 où il a notamment pris en charge le développement commercial des fonds non cotés d'Avenir Finance Gestion, spécialiste du capital développement et de la transmission d'entreprises.