Spanghero, une entreprise en sursis

le
0
Alors qu'un nouveau scandale éclate sur de la viande de mouton interdite, l'entreprise audoise est plus que jamais en péril.

Un mois et demi après le début de l'affaire de la viande de cheval, les 57 tonnes de viande de mouton interdite découvertes sont un nouveau coup de massue pour Spanghero. L'avenir de l'entreprise de Castelnaudary, qui se dit de nouveau victime du courtier néerlandais Draap Trading, continue de s'assombrir. Le mois dernier, elle a déposé plainte contre X pour tromperie auprès du parquet de Paris. «Nous nous battons pour que l'activité reprenne et pour éviter la casse, explique Claude Hill, délégué CFDT. Pourquoi ce dossier ressort-il aujourd'hui? Nous sommes très en colère!»

Depuis lundi, près des trois quarts des 300 salariés de Spanghero étaient de retour à leur poste de travail, après plusieurs semaines de chômage partiel. L'entreprise tourne au ralenti depuis le début de l'affaire. Après la suspension temporaire de ses agréments...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant