Spanghero: les salariés se disent condamnés à mort

le
2

Le personnel de Spanghero a accusé vendredi 15 février le gouvernement de "condamner à mort" les 300 salariés et leurs familles en retirant son agrément à l'entreprise de Castelnaudary (Aude) au coeur du scandale à la viande de cheval. Durée: 01:07

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gabby17 le vendredi 15 fév 2013 à 16:24

    Cette société avait qu'à maitriser son métier.... Aujourd'hui c'est l'argent ROI. On veut des bénéfices, du profit... S'ils ne faont pas la différence entre viande de boeuf et de cheval faut changer de métier... Par ailleurs, les chevaux étaient vaccinés contre le sida du cheval... Manger de cette viande n'a rien de positif pour la santé du client... Mais une nouvelle fois, le client ont s'en f..t...

  • cos6211 le vendredi 15 fév 2013 à 16:11

    Il ne faut pas exagérer non plus! Et ils n'avaient qu'à dénoncer leur direction s'ils n'étaient pas d'accord! Et si demain ils mettaient (de nouveau) de la viande avariée dans le plats? Là, il n'y a pas de danger pour la vie des consommateurs (sauf si allergiques au cheval?), mais demain ça peut être pire.