Spanghero change de nom et devient «La Lauragaise»

le
3
Spanghero change de nom et devient «La Lauragaise»
Spanghero change de nom et devient «La Lauragaise»

Ne l'appelez plus Spanghero mais «La Lauragaise»... Touchée par le scandale de la viande de cheval, l'ancienne société agroalimentaire Spanghero reprend du service ce lundi. Mais le site de Castelnaudary, dans l'Aude, rouvre ses portes sous un nouveau nom.

Les repreneurs, Laurent Spanghero et ses partenaires (le promoteur Jacques Blanc et Investeam), ont voulu redonner une virginité à l'entreprise qui a été fermée durant plus d'un mois suite au scandale de la viande cheval. Autre changement pour l'entreprise agroalimentaire, elle a réduit ses effectifs et passe à 95 salariés au lieu des 230 qu'elle comptait initialement. Laurent Spanghero, 74 ans, le fondateur de l'entreprise, a obtenu la reprise d'activité du tribunal de commerce de Carcassonne, le 5 juillet.

Le repreneur assure avoir des clients pour son activité de plats cuisinés

Fondée en 1970 par les frères Laurent et Claude Spanghero, la société avait été cédée en 2009 au groupe coopératif basque Lur Berri. Mais elle a perdu la plupart de ses clients après sa mise en cause en février pour avoir frauduleusement vendu de la viande de cheval comme étant du boeuf. Spanghero était alors menacée de disparition.

Désireux d'abandonner un nom discrédité, les repreneurs ont envisagé de nommer la nouvelle société «Saveurs occitanes». «Le nom avait déjà été déposé et nous avons donc choisi La Lauragaise, c'est tout indiqué car c'est notre région», a précisé Laurent Spanghero.

Le repreneur indique avoir trouvé «quelques clients» pour reprendre la production de plats cuisinés. «Il faudra une semaine pour être prêts car nous venons seulement d'avoir samedi les agréments sanitaires nécessaires pour une société juridiquement nouvelle», a-t-il ajouté.

Les premiers produits pourraient être vendus sous marque de distributeur. Dans un second temps l'entreprise envisage d'utiliser la marque «Saveurs des terroirs». L'entreprise compte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3493130 le lundi 29 juil 2013 à 12:11

    Bravo pour cette nouvelle entreprise. Bon courage.Reste à redonner du travail à tous les licenciés dans un délai le plus court possible.

  • j.doury le lundi 29 juil 2013 à 11:07

    respect à monsieur spanghero. Des mecs qui les posent sur la table comme cela, il n'y en a plus en france.

  • pstl le lundi 29 juil 2013 à 09:20

    C'est clair que ce nom est désormais définitivement grillé et ca n'a rien d'étonnant. Une petite remarque à ce sujet, c'est triste pour la famille en question de voir son nom ainsi salit mais il me semble bien qu'ils ont vendu leur nom avec la boite en question à un moment donné et donc ont à un moment donné touché les dividendes de l'exploitation de leur nom et les risques qui pouvait en découler ...