SpaceX lance avec succès son vaisseau Dragon vers l'ISS et pose le 1er étage du lanceur

le
0
SpaceX lance avec succès son vaisseau Dragon vers l'ISS et pose le 1er étage du lanceur
SpaceX lance avec succès son vaisseau Dragon vers l'ISS et pose le 1er étage du lanceur

La société américaine SpaceX a lancé avec succès dans la nuit de dimanche à lundi, son vaisseau non habité Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS) pour livrer près de 2,2 tonnes de fret et a réussi ensuite, pour la cinquième fois, à faire poser en douceur le premier étage du lanceur.La fusée Falcon 9 s'est arrachée de son pas de tir comme prévu lundi à 00H45 (4h45 GMT) depuis la station de l'US Air Force de Cap Canaveral en Floride (sud-est des Etats-Unis), selon les images en direct de la télévision de la Nasa.Dragon s'est séparée du deuxième étage dix minutes après le décollage avant de déployer peu après ses deux antennes solaires et d'entamer son périple pour rejoindre l'avant-poste orbital où le vaisseau sera amarré mercredi matin à l'aide du bras télémanipulateur de la Station.Le premier étage de Falcon 9, haut de 70 mètres, s'était séparé du reste du véhicule 2,3 minutes après le lancement avant de revenir dans l'atmosphère à grande vitesse, freinant sa descente en allumant ses moteurs en rétro-fusée pendant plus de six minutes.Il a pu atterrir sans encombre comme prévu à environ trois kilomètres du pas de tir de Cap Canaveral près de dix minutes après le lancement. SpaceX avait précédemment réussi cette man?uvre délicate une fois sur le sol et trois fois sur une plateforme flottante dans l'Atlantique.Le responsable technique de SpaceX, Hans Koenigsmann, s'était déclaré "plutôt optimiste", samedi tout en disant "toucher du bois vu la grande difficulté de cette manoeuvre". La précédente tentative sur une barge flottante le 16 juin, après le lancement réussi d'un satellite, avait échoué.SpaceX espère pouvoir en récupérant régulièrement le premier étage de Falcon 9, le réutiliser, ce qui devrait réduire nettement les coûts de lancement et potentiellement bouleverser le secteur de la mise sur orbite de satellites et d'accès à l'espace en général.- Premier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant