Soyouz s'installe en Guyane française

le
0
Arianespace et Starsem, son allié russe, engagent cette semaine les cinq derniers lancements de la fusée russe depuis Baïkonour. Dès avril 2011, son nouveau port d'attache sera la Guyane.

Le compte à rebours est enclenché pour Soyouz. En avril 2011, la fusée russe s'élancera de son pas de tir flambant neuf de Sinnamary, près de Kourou, en Guyane française, pour placer en orbite les deux satellites d'observation de la Terre Pleiades HR. Ce premier tir marquera un tournant dans l'histoire de l'industrie spatiale russe. Pour la première fois depuis les temps héroïques de la conquête spatiale, le lanceur russe ne partira pas de Baïkonour, le cosmodrome géré par Roscosmos, l'agence spatiale russe, situé au Kazakhstan.

Arianespace et Starsem, filiale à parité avec Roscosmos, engagent ce mois-ci leurs cinq derniers lancements depuis Baïkonour. Le premier d'entre eux doit intervenir cette semaine, dans la nuit de mardi à mercredi. Soyouz doit placer en orbite basse (à 900 km de la Terre) six satellites - chacun pèse 650 kilos - pour le compte de GlobalStar, leader mondial des services de téléphonie par satellites. Ce sera le 22e tir réalisé par Aria

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant