Soyinka déchire sa carte verte, pour protester contre Trump

le
0
    JOHANNESBURG, 1er décembre (Reuters) - L'écrivain nigérian 
Wole Soyinka, prix Nobel de littérature en 1986, a déchiré sa 
carte verte, le permis de résidence permanente aux Etats-Unis, 
pour protester contre la victoire de Donald Trump à l'élection 
présidentielle du 8 novembre.  
    "C'est fait", a annoncé l'auteur, âgé de 82 ans, à la chaîne 
de télévision eNCA, en marge d'une conférence universitaire à 
Johannesburg. "Quand j'étais prêt (...), j'ai négocié mon 
départ." 
    "Nous, sur le continent africain, nous sommes vantés d'avoir 
un descendant contemporain à la tête des Etats-Unis", a ajouté 
Wole Soyinka, par allusion à Barack Obama, dont le père était 
kényan. "Soudainement, quelqu'un tient des discours qui visent à 
inverser ces progrès." 
 
 (Mfuneko Toyana; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant